Toulouse rayonne

Il est temps que Toulouse soit enfin identifiée à sa juste dimension : une grande métropole européenne dynamique.

Toulouse est en passe de devenir la troisième métropole de France. Avec 7000 nouveaux habitants qui s’installent chaque année, Toulouse a la croissance démographique la plus dynamique de France. Et pourtant, bien souvent notre ville souffre d’invisibilité au niveau national, révélatrice d’une mobilisation insuffisante pour conquérir la légitimité et le rayonnement international digne de son poids démographique de quatrième ville de France.

Or nous avons de nombreux domaines d’excellence : scientifique, économique, culturel, artistique. Nous avons la chance d’avoir une industrie forte et d’accueillir sur le territoire métropolitain le siège mondial du leader aéronautique Airbus. Nous avons la chance d’être associé à la force du spatial en concentrant un quart des emplois européens en ce domaine. Nous avons la chance d’avoir l’équipe de rugby dont le nom est la marque la plus connue d’Europe avec le Stade toulousain. Il n’est plus possible de laisser oublier tout cela. Il est urgent de le valoriser et d’aller plus loin. Toulouse doit proposer la vision d’avenir d’une grande métropole à la pointe des transitions : écologique, numérique, et démocratique.

De plus, avec près de 110 000 étudiants, Toulouse est une grande ville universitaire qui compte de nombreux laboratoires de recherche et scientifiques de renommée internationale. Nous devons amplifier notre capacité à accueillir des chercheurs et étudiants du monde entier en proposant des structures de pointe et des conditions de vie et d’études attractives. Nous devons aussi favoriser la mobilité de nos étudiants qui seront nos meilleurs ambassadeurs dans le monde.

Enfin Toulouse doit pouvoir promouvoir sa richesse créative avec de grands événements culturels qui lui font encore défaut. Qui n’a pas été saisi par le récent engouement autour du magnifique opéra urbain du Minotaure lors de l’installation la Compagnie La Machine ? Comment ne pas regretter que le Printemps de Septembre comme Mr Freeze ou les battles de hip-hop ne bénéficient pas de plus amples expositions médiatiques. C’est cet équilibre entre projets audacieux de grande envergure et engouement populaire qui est notre objectif. Depuis Claude Nougaro, de nombreux artistes ont émergé ici et conquis un public national. De Zebda à Bigflo et Oli en passant par Jean-Pierre Mader, c’est le vent des troubadours toulousains qui doit nous permettre de faire flotter haut les couleurs de la ville rose.